Waarom beginnen met Stamppot?

Waarom beginnen
met Stamppot?
Adel Cersaque Read in English

Instructions pour cuisiner le Gemma Glitter’s pink Stamppot
avec Nina Schouten & Aafke Bouman

Instructions pour cuisiner le Boerenkool Stamppot
avec Daan van Rijn

Instructions pour cuisiner le Hete Bliksem Stamppot
avec Marco Kamber

Plat principal
Tourtes au Stamppot

Entrée
Écologie néerlandaise (+) Rhizosphere

Dessert
Sneeuw eieren

@fanfare
Le dîner bien accompagné

Cartes passées de mains en mains :
Données autour de l’agriculture néerlandaise.

Cartes passées de mains en mains :
Les mangeurs de pommes de terre de Van Gogh & publicité pour une saucisse végétarienne.

Entre le 19 et le 20 octobre 2019, Adel Cersaque & Nickie Sigurdsson, regroupés sous le nom The Soft Protest Digest, ont tenu le premier événement de leur «Édition Pays-Bas» à fanfare, Amsterdam. Ce projet, intitulé «Waarom beginnen met stamppot?» ou «Pourquoi commencer par le stamppot ?» était composé de deux jours de cuisine, d’apprentissage et de dégustation.

Le premier jour, 7 résidents de la Hollande du Nord (âgés de 23 à 60 ans) étaient invités à venir réaliser le célèbre Stamppot néerlandais (un mélange de pommes de terre écrasées et de légumes de saison, souvent accompagné d’une saucisse fumée ou d’une boulette de viande). Suivant, au choix, une recette familiale, une recette classique ou même une recette inspirée d’une émission TV, les 7 participants enseignèrent au collectif leur méthode de cuisine du stamppot tout en partageant leurs sentiments personnels vis-à-vis de la culture culinaire néerlandaise et, plus largement, sur la relation des hollandais à la nourriture et à l’agriculture. Ces conversations furent retranscrites et les stamppots conservés sous-vide jusqu’au lendemain.

Le deuxième jour, un groupe de résidents amstellodamois (âgés de 23 à plus de 70 ans), ainsi que les participants du jour précédent, étaient invités à partager un diner dans l’espace d’exposition de fanfare, transformé en salle à manger pour l’occasion. Cet événement se voulait être un repas de remerciement aux participants ainsi qu’une introduction à la recherche de The Soft Protest Digest dans le cadre de son Édition Pays-Bas.


Cuisiné à partir de produits scrupuleusement sourcés dans les fermes de la région d’Amsterdam, 3 plats ont été servis (dirigez-vous vers notre Instagram pour plus de détail) :


Entrée : «Écologie néerlandaise (+) Rhizosphere»
…Ce plat avait pour vocation de passer à la loupe les différentes couches microscopiques rentrant en jeu dans la production de nourriture, ainsi qu’une ode à la vie bactérienne de la rhizosphere (la région du sol directement formée et influencée par les racines et les micro-organismes)


Plat principal : «Tourtes au Stamppot»
…Afin de servir les stamppots végétariens produits le jour précédent, ces tourtes étaient pensées comme récipients permettant aux différentes purées d’être dégustées sur le pouce. Supposées être déchirées en deux parts et partagées, ces tourtes au stamppot pourraient ainsi permettre de partager une attitude tournée vers la résilience.


Dessert : «Sneeuw eieren» ou «Œufs à la neige»
…La «crème anglaise» française a suivi le même chemin historique et la même évolution que le «Vla» néerlandais. Bien que ces deux plats aient aujourd’hui pris deux formes bien distinctes l’une de l’autre, ce dessert était supposé raconter l’impact que peut avoir la politique et la culture sur une recette.


Chaque plat était introduit par un discours sur des sujets variés tels que : ♦ la pertinence de manger des légumes et des céréales résilientes sur le sol néerlandais. ♦ l’usage et la récolte de plantes comestibles sauvages dans les forêts et les parcs. ♦ l’histoire des légumes écrasés aux Pays-Bas. ♦ l’élaboration de plats traditionnels sans viande. ♦ la pertinence des viandes à base de plante.


Ce scénario dinatoire fit naitre de nombreuses discussions et permit au collectif d’appréhender avec plus de clarté son projet : donner forme à un régime alimentaire qui soit à la fois résilient d’un point de vue environnemental et d’un point de vue culturel pour les néerlandais habitant la Hollande du Nord.

CONTEXTE

    Les 19 et 29 octobre 2018

  • fanfare, Da Costakade 154, 1053 XC Amsterdam, Netherlands
  • Les 17 et 18 octobre 2018

  • Approvisionnements réalisés à Fruituin van West, Tom Schreursweg 48, 1067 MC Amsterdam, Netherlands

REMERCIEMENTS

  •  ♥ Lotte van de Hoef
  •  ♥ Freja Kir
  •  ♥ Tjobo Kho
  •  ♥ Denise Aimee Rijnen
  •  ♥ Daan van Rijn
  •  ♥ Nina Schouten
  •  ♥ Aafke Bouman
  •  ♥ Marco Kamber
  •  ♥ Raoul Audouin
  •  ♥ Carmen Gray

Retour au menu